Dans l’atelier de Sandrine, créatrice de Pause Moderne, des box DIY pour s’accorder un moment à soi.

Hello vous,

Après une grosse pause estivale je reprends les articles par ici, et on commence aujourd’hui par l’inauguration d’une nouvelle rubrique : « Dans l’atelier de », j’aimerais vous présenter des amies, ou des femmes rencontrées grâce à mon blog, toutes plus inspirantes les unes que les autres, qui vont autour de quelques questions nous présenter leur univers, leur projet et leur ambition. J’espère que ce nouveau format vous plaira, il me permet aussi d’alimenter mon blog car pour le moment c’est difficile de trouver du temps pour tourner de nouveaux tutos.

J’espère que tout comme pour moi votre rentrée s’est bien passée. C’est un de mes moments favoris de l’année bien que ce soit la période la plus chargée. Comme si tout le monde, regorgeait d’énergie après de trop longues siestes au soleil, décidait de changer ces habitudes, de se reconcentrer sur l’essentiel tout en se promettant de s’accorder un peu plus de temps pour soi. Mais qu’en est-il vraiment trois semaines après la rentrée ? Avez-vous réellement pris du temps pour vous et rien que pour vous ? Vous savez ces moments égoïste pour faire un truc qui ne plait qu’à soi ? Et bien moi non, je n’ai pas eu le temps de me coudre la moindre petite chose ! J’ai décalqué (oh joie…) et coupé un coupon de coton imprimé mais je n’ai pas encore eu la joie de l’assembler.

Cette petite introduction ultra réaliste pour vous présenter le travail de Sandrine, une amie de longue date. Elle a tout plaqué et s’est lancé à corps perdu dans la création d’entreprise il y a quelques mois. Elle a pensé chaque petits détails pour vous faire parvenir chaque mois, une activité créative, pour s’accorder enfin un moment à soi. Je vous invite à lire et à regarder son interview, restez avec nous jusqu’à la fin car un concours vous y attends pour gagner une de ses précieuses box. Attention coup de coeur assuré, vous aller découvrir une femme généreuse que je suis fière de compter parmi mes proches, qui aime partager et transmettre voici son blog.

Ma jolie Sandrine en quelques mots qui es-tu ?

Je suis une mordue de loisirs créatifs et créatrice de la box Pause Moderne !

Depuis toute petite, j’ai toujours adoré les aiguilles, le fil, le tissu… Ça m’a toujours inspiré, j’adorais demander à ma maman des morceaux de tissus pour confectionner des vêtements pour mes poupées ou réaliser de petits pulls en crochet pour ma petite chienne. C’est ma maman Ana qui m’a appris à manier l’aiguille, la machine à coudre ou encore à passer une maille correctement.

C’est donc naturellement que j’ai voulu suivre des études de couture après la 3ème. Quatre ans de pur bonheur où j’ai pu apprendre à dessiner, faire un moulage sur le mannequin et enfin coudre mes vêtements. J’ai obtenu mon BEP & mon Bac, et le premier prix du Rotary Club lors du concours de fin d’année.

Après mes études dans la couture et le stylisme en région parisienne, j’ai monté mon association de couture, j’y ai enseigné la couture à des jeunes de 7 ans jusqu’aux femmes de mon quartier.
L’association s’est ensuite transformée en Collectif de créateurs, le but étant de promouvoir les jeunes créateurs et de sortir de l’isolement de l’entreprenariat solitaire, un moyen de partager, s’aider, et d’en apprendre plus tous les jours avec d’autres créatrices et c’est ainsi que je t’ai rencontré :). Nous organisions des ateliers à thèmes pour partager notre savoir, mais aussi des événements comme le Christma’sid un marché de Noël complètement décalé avec des créateurs originaux et un père Noël vert acidulé.

Pendant quatre ans, j’ai été maroquinière. Je confectionnais des portes monnaies, sacs à main, portes cartes… J’ai eu la chance de travailler pour de grandes marques et d’avoir entre les mains des matières d’exceptions. Un véritable savoir-faire ! J’ai appris la rigueur, le respect des matières, l’importance de chaque geste. Avec les “mamies d’amour” (c’est comme ça qu’on appelait les anciennes de l’atelier), j’ai énormément appris ! Un nouveau monde pour moi, loin des tissus et de la couture, car avec le cuir on ne triche pas. C’est une matière bien spéciale, chaque morceau est unique et c’est ce qui fait son charme. Et puis apprendre avec des anciens fut pour moi un véritable honneur, observer chacun des gestes de son maître de table, en apprendre chaque jour, être émerveillée à chaque fois.

Quel a été ton déclic, ce fameux moment où tout bascule et où tu as compris qu’il était temps pour toi de partir de ton confortable CDI, pour créer ta boîte ?

Avant de me lancer dans l’aventure de l’entreprenariat j’étais employée dans un atelier de maroquinerie sur Paris. J’étais salariée et pour le coup c’est un statut rassurant, mais dans le fond, j’avais cette petite voix qui me poussait à me lancer. Même si j’essayais de l’étouffer elle était là.
Dans mon atelier l’évolution n’était pas possible, j’avais beaucoup appris mais ça ne m’apportait plus et puis c’était de l’autre côté de Paris je devais me lever à 5h30 du matin pour rentrer à 18h. J’effectuais plus de 3 heures de transport par jour ! Je pense ne pas être la seule à penser que les transports tuent notre temps…

Avec mes horaires de travail et mon association le soir, je ne trouvais plus de temps pour moi, pour mon chéri, ni le reste de mon entourage. Ça commençait à devenir un véritable problème à mes yeux. Moi qui adore créer, je ne prenais plus le temps de rien faire parce que je rentrais trop fatiguée…

Ça plus ça plus ça et ça… Le cumul à fait que ce fut pour moi un vrai moment de lucidité. C’était maintenant ou jamais. J’ai donc démissionné et pris le risque de prendre mes rêves en mains.

Quelles ont été les réactions de tes proches lorsque tu leur as annoncé ta décision ?

Lorsque j’ai commencé à travailler sur Pause Moderne, mes proches ne furent pas étonnés par ma décision d’avoir démissionnée pour être indépendante. Loin de là au contraire ! Ils m’ont toujours vu comme quelqu’un de débrouillarde et disent souvent de moi que “je sais ce que je fais”. Je prends toujours du recul par rapport à mes actions, je les mesure, vérifie si ça vaut bien le coup. Finalement, ils m’ont tout naturellement encouragé plus qu’autre chose. Intrigués par mon projet, certains m’ont posé des questions, et d’autres m’ont simplement boostée pour avoir tout le courage nécessaire !
Et pour tout ça je les remercie !

Comment as-tu géré le fait de te retrouver seule chez toi, sans bruit, sans horaires fixes, sans collègues ou patron ? Arrives-tu as te motiver tous les jours ?

Au début il faut l’avouer ce n’était pas simple, j’étais entourée de beaucoup de monde sur Paris, mes pauses déjeuners je les prenais avec mes collègues, pareil pour le café du matin, c’étaient des moments que je ne voulais pas louper. Et là, plus personne ! Il m’a fallu une petite période pour m’habituer à être seule, pas à cause de la solitude… Mais parce que mes collègues me manquaient énormément.

Pour ce qui est de l’organisation, j’étais obligé d’avoir une certaine rigueur quand je travaillais sur Paris. J’avais une telle organisation qu’une fois seule à la maison j’ai gardé la même façon de faire, à une chose près, je ne me lève plus à 5h30 du matin ! C’est une organisation que je me suis forcée de garder, car je me connais et je sais que je suis du genre à procrastiner. Mais alors une fois lancée je ne m’arrête plus ! Il m’a fallu me mettre des réveils, par exemple un à 11h50 pour commencer à arrêter de travailler, et un suivant à 12h, Hop à la pause ! Pareil pour 12h50, et à 13h direction le travail. Enfin, un à 18h qui sonne la fin de la journée, l’heure à laquelle mon chéri rentre du travail.

Il y a des jours où la motivation n’est pas toujours au rendez-vous. Mais la plupart du temps je suis contente de travailler, car cette fois-ci c’est pour moi.

En tant que femme, as-tu trouvé des obstacles supplémentaires sur ton chemin, ou même observé que parfois il te fallait défendre encore plus ton choix de carrière ?

Honnêtement, non. Je pars du principe que je n’ai pas moins de capacité qu’un homme si ce n’est que je suis quelqu’un de très déterminée dans la vie.
Alors pourquoi ressentir une différence ? C’est de l’humain dont il est question dans le fond. Si on se bouge pour faire vivre notre projet, si on vie notre projet, si on transpire notre projet alors je ne vois pas de différence entre un homme et moi.

Quels ont été tes alliés dans cette aventure ?

Durant tout mon parcours de jeune créateur, j’ai beaucoup été vers les autres, car rester toute seule n’est vraiment pas le meilleur moyen d’avancer correctement.

J’ai d’abord rejoint Val Parisis entreprendre pour découvrir les premiers aspects de l’entreprenariat. Avec eux j’ai suivi des ateliers qui m’ont beaucoup éclairé sur des points comme celui du leadership ou encore la protection des marques, donné des idées et j’en passe !

La chambre du commerce et de l’industrie a mis en place depuis janvier un dispositif que je conseille à tous les entrepreneurs qui souhaitent être accompagnés. Le dispositif s’appelle #leader. Il permet d’être accompagné sur plusieurs heures par des conseillers qui nous guident énormément et nous accompagnent tout le long du processus de création.
La CCI m’a aussi guidé dans le choix de mon statut juridique, pour moi c’était un chapitre complètement flou.

Enfin, pour mettre en place mon image de marque, je me suis beaucoup aidé d’un livre DO IT YOUR MARQUE, je l’ai trouvé dans le rayon entrepreneuriat et je ne regrette pas du tout cet investissement ! Il s’agit du livre de Morgane Maugendre et il est édité chez Eyrolles.

Le Val Parisis, la CCI et le livre « Do It Your Marque » ont vraiment été les alliés qui m’ont aidé, mais, ce ne sont pas non plus les seuls leviers qui ont fait que j’ai réussi à mener à bien mon projet, j’ai énormément fouillé sur internet, suivi beaucoup d’ateliers pour en apprendre plus, je me suis déplacée dans des salons d’entrepreneur. J’ai aussi beaucoup resauté.

Le meilleur allié pour vous aider à entreprendre c’est vous-même, si on se bouge pour faire avancer les choses alors tout roule !

As-tu des regrets, ou des choses que tu aurais fait différemment avec le recul ?

S’il y avait bien une chose que j’aurais fait différemment, c’est de me lancer plus tôt dans l’aventure entrepreneurial ! J’adore faire ce que je fais, et j’aurais bien voulu le faire avant, mais le destin en a décidé autrement.

Mis à part ça, peut-être le fait de ne pas reporter des choses à la dernière minute, malgré mon organisation je suis du genre à travailler dans l’urgence, et finalement c’est moi que ça pénalise…

Avant de te lancer à corps perdu dans l’univers joyeux des box surprises as-tu été toi-même cliente de ce nouveau mode de consommation ?

J’ai découvert cet univers avec la box « Kitchen trotter ». C’était une box cuisine, on recevait chaque mois des ingrédients pour composer un repas pour 4 personnes sur le thème d’un pays. J’adorais le concept de cette box ! Déjà à l’époque l’idée de lancer mon projet me trottait dans la tête.
Je me rappelle attendre la box avec impatience, je vérifiais ma boîte aux lettres tous les jours dans l’espoir de la voir là ! J’ai beaucoup aimé cette sensation, et je me suis dit, c’est ça ! J’adore ce sentiment d’impatience et de surprise, alors je veux pouvoir le procurer via une box créative.

En quoi ta box est différente et quels sont les produits que tu souhaites mettre en avant ?

Pause Moderne est une box comme il en existe déjà plusieurs sur le marché à peu de choses près, mais elle bien évidement différente quand même. Elle sert avant tout à reconnecter les femmes avec elles-mêmes par le biais de la créativité et d’un moment détente.

La créativité est le mot d’ordre de la box. Au fil des mois on découvrira et expérimentera des Do It Yourself que l’on n’aurait peut-être jamais tenté. Mais si, vous savez, ceux que vous voyez partout sans jamais oser vous lancer ?
Vous pourrez y trouver des activités diverses allant du tricot à la peinture… Tout en passant par le punch needle ou encore de la broderie, la couture, le travail du cuir… Bref : de la créativité ! Mais alors, attention, tout en MODERNITÉ !

Vas-tu travailler avec des entreprises françaises pour les box que nous retrouverons chaque début de mois dans nos boîtes aux lettres ?

Je souhaite en effet travailler avec des entreprises françaises dans le cadre de ma box. Si j’ai la possibilité de mettre en lumière des marques, des producteurs de gourmandise où encore des créateurs je me donnerais à cœur joie de les mettre en avant.

Le goodies de la première box qui s’appelle “OPTIMISTE” est totalement Made in France, mais ça on le découvrira très bientôt ! Chut ! Je dévoile le contenu de la box une fois le premier pallier de la campagne participative atteint !https://www.tudigo.co/don/pause-moderne-box-diy-gourmande

Qu’est ce qui constituera concrètement une box ? Qu’allons-nous découvrir avec joie chaque mois ?

Le cœur de la box est le kit avec des projets Do It Yourself des plus modernes avec tout le matériel dans un petit pochon Pause Moderne, le tout sans rien acheter de plus : tout le nécessaire se trouvera dans la box. On y trouvera également chaque mois des surprises en plus de la pause Gourmande (parce que l’on aime toutes ça la gourmandise), avec un petit truc à manger et quelque chose à boire et du développement personnel. Avec toujours ce même effet de surprise que lorsque l’on était petite à l’ouverture d’un cadeau de Noël.

Quel est le prix d’une box, comment fonctionne ton système d’abonnement ?

On a plusieurs possibilités et pour ça rien de plus simple :
La première est l’abonnement classique, on s’abonne à la box, ce qui nous permet de la recevoir chaque mois directement dans notre boîte aux lettres, avec la possibilité de résilier son abonnement quand on le souhaite et ça pour 29,90€ .

Ensuite il y a les abonnements sur une durée limitée, de 3 mois ou 6 mois.

L’achat et la réservation de la première box « OPTIMISTE » se fait via le site Tudigo, c’est un site internet qui permet de lancer des campagnes participatives.

Voici la page : campagne TUDIGO pour PAUSE MODERNE

Que pouvons-nous te souhaiter pour l’avenir ?

Devenir le meilleur prétexte pour s’accorder un moment rien qu’à soi.

Et voilà, je vous avais prévenu Sandrine c’est une femme pleine de ressources, ultra créative et toujours positive. C’est le moment de l’aider à financer son projet, vous avez les liens juste au dessus et si vous doutez encore je vous invite à visionner un podcast que nous avons tourné en août; zéro spoil c’est promi !

PS : Un concours est organisé sur instagram pour tenter de gagner la toute première box, rendez-vous ici pour en savoir plus.

À très vite, Justine

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *